Les bretzels

bretzel

Les bretzels

Les bretzels, ces jolis anneaux ornés d’un « 8 » figurent parmi les plus célèbres spécialités d’Allemagne, d’Alsace et d’Europe centrale (mais selon certains, le bretzel était déjà connu des Romains). Leur préparation nécessite un certain travail: il faut pocher la pâte, l’enduire de blanc d’oeuf au pinceau et éventuellement la piquer de gros sels.

Un ou une bretzel est une sorte de pain poché dans une solution de bicarbonate de soude, en forme de nœud ou de bras entrelacés et recouvert d’éclats de gros sel, originaire d’Allemagne du Sud (Brezel ou Laugenbrezel en allemand standard, Brezn en bavière, Bretzet ou Bretzg en souabe, Bretschl en alémanique), et très répandue en Alsace (bredchdel pour les Bas-Rhinois, bradchdal pour les Haut-Rhinois), dans le nord de la Suisse, en Autriche (Brezerl), et, dès le milieu du XIXe siècle, aux États-Unis (Pretzel).

Il est également connu sous forme de petits biscuits apéritif secs, fabriqués industriellement.

Un bretzel traditionnel est composé d’eau, de farine, de sel et de levure de boulanger, qu’on fait d’abord pocher à l’eau additionnée de bicarbonate de soude puis qu’on saupoudre de gros sel avant la cuisson au four. Le bretzel devrait être mangé le jour de sa fabrication.

Il existe également des petits pains fabriqués selon cette méthode, tels que la moricette (Alsace), les pains de Sils (Suisse) et plus généralement les Laugengebäck (de) en Allemagne.

Le mot serait issu du latin soit de bracchium, « bras », ou braccellus, « bracelet ».

Le bretzel est déjà présent et bien attesté, dès 743, dans la culture monastique carolingienne.

Le bretzel est souvent pris comme symbole des boulangeries dans des pays d’Europe comme l’Allemagne ou l’Autriche.

Pour en savoir plus sur le bretzel :

Vous connaissez désormais l’essentiel des bretzels, alors pourquoi ne pas fabriquer de délicieux bretzels maison ?

Be Sociable, Share!

Leave a Reply